Archives de catégorie : Séminaire Ehess 2014-2015

Séminaire Ehess 2014-2015 Cosmos, histoires, représentations, politiques et techniques

Un lundi par mois de 14 h à 17 h  (Centre Alexandre-Koyré, 27 rue Damesme 75013 Paris), du 13 octobre 2014 au 16 juin 2015

Pour cette 3e année, le séminaire va continuer à explorer les différentes dimensions des perceptions du cosmos au filtre de la réalité de l’occupation de l’espace circumterrestre et lointain. Il s’inscrit dans la continuité d’un travail entamé en 2012-2013 et qui a vu dialoguer historiens des sciences, anthropologues, linguistes, géographes et sociologues mais aussi astronomes et physiciens afin de prendre en compte les multiples facettes de la notion. En 2013-2014, nous avons choisi de privilégier une approche centrée sur les tout premiers temps de la découverte de cet espace avec les programmes de fusées-sondes et la mise en œuvre de l’Année Géophysique Internationale. La dimension interdisciplinaire large a été préservée afin de confronter les enjeux concrets de l’époque – la guerre froide – avec ceux des relations transnationales au cœur des approches scientifiques qui se structurent alors. Une place particulière a ainsi été donnée à la relation de l’Europe avec l’Union soviétique et à la place complexe des États-Unis se posant en leader pour la conquête de l’espace au travers d’une approche universaliste.

L’année 2014-2015 continuera cette approche  sur la période des années 1950-1970, en l’élargissant aux imaginaires convoqués par l’espace et en multipliant les références nationales. Nous complèterons le panorama déjà dressé et aborderons la notion de globalisation dans sa dimension culturelle (en particulier visuelle) comme physique (au travers d’une technique comme la télédétection) en mettant en regard les images acquises depuis l’espace et les lectures qui en sont faites. Le séminaire est ouvert à tous les auditeurs intéressés sans formation particulière de base.

Octobre 2014 : John Wilkins’s Universal Language (1668) and representations of the cosmos, John Tresch, University of Pennsylvania

19 janvier 2015 (salle Phoenix, RdC, rue Damesme) : Voir la Terre d’en haut, pourquoi ?, Sebastian Grevsmühl, Université Pierre et Marie Curie

24 février 2015 (Centre Alexandre Koyré) : Penser l’espace proche, quelques questionnements, Isabelle Sourbès-Verger

17 mars 2015 (salle de réunion, 4e étage, rue Damesme) : Aspects politiques et économiques des usages de l’espace, Kazuto Suzuki, Université d’Hokkaido

23 mars 2015 : Cosmic Ice Theory 1894 – 1945, Christina Wessely, Leuphana Universität Lüneburg, Institut für Geschichtswissenschaft und Literarische Kulturen

21 avril 2015 : Perspectives hétérodoxes sur l’espace, de la Renaissance à l’âge classique, Jonathan Regier et Koen Vermeir (REHSEIS – SPHERE, Paris 7)

18 mai 2015 : L’espace et la coopération internationale, programme de recherche. Réflexions sur le projet

16 juin 2015 : Saisir les marges savantes. Quelques réflexions méthodologiques tirées de l’étude des auteurs de cosmogonies scientifiques, Volny Fages, École Normale Supérieure de Cachan

Séance 1 – Le langage universel de John Wilkins et le cosmos – 14 octobre de 14h à 16h au Centre Alexandre Koyré, 5ème étage, 27 rue Damesme, Paris 13.

Nous avons le plaisir de vous inviter à une première séance du séminaire « Cosmos, histoires, représentations, politiques et techniques” (EHESS / Centre Alexandre Koyré). John Tresch (University of Pennsylvania) parlera de la thématique suivante : “Le langage universel de John Wilkins et le cosmos.” Rendez-vous le 14 octobre de 14h à 16h au Centre Alexandre Koyré, 5ème étage, 27 rue Damesme, Paris 13.
Pour plus d’information sur les travaux de John Tresch, veuillez consulter son site : https://hss.sas.upenn.edu/people/tresch

Carnet Cosmos

La notion d’espace est remarquablement complexe et désigne des réalités diverses. Ce carnet s’intéresse à l’espace extérieur à la Terre. Il ne s’agit pas directement d’astronomie, d’astrophysique ou de conquête spatiale mais plutôt de faire dialoguer des chercheurs d’horizons différents amenés à croiser l’une ou l’autre des facettes de l’espace, de la définition du milieu à ses usages. Cette confrontation des approches de l’histoire des sciences aux sciences naturelles cherche au travers de l’interdisciplinarité à dresser un tableau des représentations particulières du cosmos et, si possible, à élaborer une grille de lecture de ses fondamentaux.